Nos motivations

Posté le par

 

Un accident ferroviaire n’est jamais une fatalité.

Nous avons observé de grandes diversités de réactions face à un accident, qu’il soit ferroviaire ou même dans les entreprises commerciales à risques.

Après analyse des mesures prises dans le réseau ferroviaire belge après un accident, nous ne remarquons pas de réduction significative du nombre d’incidents et d’accidents ferroviaires.

Les chiffres ne peuvent mentir, ils seront d’ailleurs le premier sujet de nos analyses.

Ce que l’on constate : Depuis l’accident de Pécrot en 2001, aucun expert n’a transmis un rapport précis et exhaustif malgré les moyens colossaux mis à leur disposition.

 

Sans expert formé aux spécificités de la sécurité de la circulation des trains, il est impossible de nourrir l’espoir d’améliorer la sécurité ferroviaire, nous avons décidé de former nos propres experts sous des critères d’excellence :

–        Connaissance pratique du terrain (la machine) ;

–        Connaissance pratique des mécanismes influençant le contexte de travail (le système) ;

–        Connaissance du fonctionnement du psychisme humain confronté à la machine et au système (l’homme) ;

–        Connaissance de l’analyse approfondie du détail ;

–        Connaissance du rôle du détail dans le global ;

–        Connaissance de la dynamique de tous les points précédents. Aucun rapport connu jusqu’à ce jour ne comprend ces connaissances de base .

 

 

Nous rejetons toutes analyses ayant le reflet de discussion stérile, nous nous en tenons à l’argumentation concrète, objective et observable.