[SFE] Billet d’humeur SFE janvier 2017, Quand le pouvoir décisionnel déraille !

De côté

Billet d’humeur en ce début 2017…

 

Les efforts consentis en 2016 portent-ils leurs fruits ? Bof !!! La ponctualité est retombée à un niveau très bas, oui mais il a fait froid. La SNCB serait-elle la seule à ignorer qu’une année comporte 4 saisons ? Les anciens se souviennent d’hiver bien plus rudes, comme celui de 1985, et les trains roulaient mieux.

Entre les deux, il y a une différence de 30.000 agents en moins, la société est éclatée, et plus personne ne décide !!!

Par contre à d’autres endroits, certains décident, mais pas dans le bon sens. Nous avons dénoncé le « scandale de FOV (Forest formation) », souvenez-vous, c’est la gare de formation ou l’on teste des trains sans conducteurs !!!

Imaginez, le fils du patron de la sécurité qui donne des ordres mettant ses agents en danger. Enfin une enquête est en cours, et les langues se délient. Franchement qui tient encore la barre sur le paquebot SNCB !!!???

Le 1ier mars arrive la nouvelle CEO, elle quitte ses casseroles pour les trains, quoique, des casseroles elle devrait en trouver pas mal dans la société ! Nous ne connaissons pas sa mission, sans doute préparer au mieux l’arrivée d’opérateurs privés, grands sauveurs du rail belge.

Vous en connaissez beaucoup d’opérateurs qui vont venir rouler sur une infrastructure qui n’a toujours pas de système de sécurité sur 100% de celle-ci ? Qui ne sauront pas garantir la ponctualité vu la saturation des lignes, dans les conditions actuelles, on voit mal le privé faire mieux.

Pour rappel, dans l’indicateur de performances européen la Belgique ne joue même plus dans le top 10, elle s’en éloigne de plus en plus. L’indicateur sécurité plonge !

Ouf ti, il manque 800 millions d’€ pour terminer le RER, qué n’affair !!! Et encore, c’est une estimation basse, le total dépassera largement les 3 milliards. Pour beaucoup cela va résoudre les problèmes de mobilité. Que nenni, c’est un leurre, ou encore un concept que l’on nous vend depuis 15 ans !

Plus de trains pourquoi pas, dans ce cas il ne faudra plus trop regarder sa montre, on prendra le premier qui passe et on reviendra en espérant que cela arrive jusqu’au bout. Plus de trains sans l’ETCS, c’est 3x plus de risques d’accident, sans compter les incidents qui découlent du manque d’entretien. Il faut faire plus avec moins, tout le monde doit faire un effort dit le gouvernement. Mais moins quand on n’a plus rien c’est quoi la solution ?

Elevons un peu le débat, juste un peu ! Une piste, est d’oser, oui oser toucher à la sacro-sainte voiture, on peut le faire de manière intelligente en ne touchant pas à la liberté individuelle. Pour cela il faut être courageux, pourtant le surcoût pour la sécurité sociale en termes de maladie engendrée par la pollution est énorme.

Maggy tu peux donnez les chiffres ? En France cela a été estimé à 30 milliards d’€, on va t’aider !

La France métropolitaine c’est +/- 544 millions de km² soit +/- 18x la Belgique, par contre la densité est plus forte chez nous, population en France +/- 6x celle de Belgique. On pourrait donc estimer à 6 milliards le coût chez nous. Le train à un impact écologique nettement inférieur à la voiture, investir sur le rail serait donc une belle opération financière, car le surcoût sécurité sociale en serait diminué. La Belgique étant le 5ième pays au monde ayant l’empreinte écologique la plus forte, on comprend l’importance de l’enjeu. Et nous ne parlons pas du coût des accidents routiers par rapport au rail. L’exemple venant encore de la France, on estime que seulement 1.63% des morts tous transports confondus, viennent du transport par rail. Le rail devrait donc être privilégié, être une priorité, mais…

Comme pour tout le reste, et en prenant des exemples ailleurs en Europe, ce bon sens n’a pas encore atteint le cerveau de nos dirigeants, la ligne actuelle se situe plutôt au niveau du porte- feuille.

A politique inchangée, le futur n’est pas très bon, la qualité du service sera pour les riches, pour les autres on fera avec ce qui reste, a quand le retour de la 3ième classe !!!

 Communication ASBL SFE

 

 

[SFE] Faits graves sur la ligne 27 à Schaerbeek !

De côté

 

Notre réseau est-il vraiment sécurisé ?      (28/01/2017)

Nous avons reçu un élément très inquiétant concernant un aiguillage situé près de la gare de Schaerbeek sur la ligne 27.

Celui-ci dirigeait le train vers une voie en impasse, n’étant plus utilisée, cette aiguille a donc été bloquée afin de ne plus y accéder. A cet effet on procède à un calage mécanique. Lors d’une visite des installations, un agent Infrabel a constaté un gros problème.

En effet, on peut clairement voir que des tiges métalliques d’une section importante ont été sectionnée, avec sans doute une disqueuse. Inutile de dire que sans ce blocage des tiges, cet aiguillage n’était plus sécurisé, la conséquence aurait pu être grande.

Il est nettement plus sécurisant de démonter ces aiguillages inutiles, mais c’est plus cher.

Il faut du matériel imposant pour sectionner ces tiges, il y a des soupçons envers une société de sous-traitance qui aurait commis une erreur. Cette information n’est pas confirmée, mais cela n’aurait rien de surprenant.

D’un côté Infrabel nous présente un simulateur dernier cri afin d’augmenter le niveau de formation des agents de la voie, de l’autre côté, par mesure d’économie, on met hors service des tableaux de contrôle en cabine (TCO) qui prive les agents d’un outil fort utilisé (voir presse, DH de ce 28/01).

Infrabel a annoncé il y a peu, près de 4000 suppressions d’emplois ! Quand on sait qu’il y a de gros soucis avec les sous-traitants, et que c’est souvent du personnel qualifié d’Infrabel qui lors de contrôle donnent l’alerte, nous nous demandons où est la cohérence ?

Jusqu’où va-t-on aller en matière d’économies et de restrictions de dotations, ne sommes-nous déjà pas par-delà les limites acceptables ?

Nous interpellerons le ministre rapidement pour obtenir des réponses, et diligenter une enquête concernant cet aiguillage.

 

[SFE] Inquiétude dans les cabines de signalisation 

De côté

​ 

Un de nos sympathisant travaillant chez Infrabel nous fait part de son inquiétude. Il nous revient, que les TCO (grand tableau de contrôle de l’occupation des trains sur les tronçons de voies gérées, photo en bas de page) de Bruges et Namur allaient bientôt être supprimés.

La mesure est économique, et fait aussi suite à la concentration des cabines. Il semblerait pourtant que ceux-ci sont des outils précieux pour le travail des agents de cabine.

Voici ce que l’on nous dit :

« Les agents en cabine disposent de 8 écrans d’ordinateurs (maximum possible sur les bureaux) et le TCO permet d’avoir une vue d’ensemble de la zone gérée car avec 8 écrans aucun agent ne peut y mettre toute l’étendue de la zone gérée par la cabine, ce TCO permet d’avoir une vue d’ensemble en un coup d’œil et de repérer immédiatement où se trouve un train qui n’est pas sur l’écran d’ordinateur. Quand un conducteur téléphone, le premier réflexe est de regarder où son train se trouve sur la vue d’ensemble, le régulateur l’utilise beaucoup car il doit avoir une vue d’ensemble non- stop, en cas de travaux il est plus rapide et facile d’y voir ce qu’il se passe sur le TCO que de mettre la vue sur l’ordinateur d’une zone qu’on ne gère pas et donc qu’on ne surveille pas »

Etant donnée l’étendue de certaines zones, comme Namur, c’est se priver d’un outil précieux dans le quotidien de ces agents.

Nous devons bien admettre, que cette mesure fait reculer la sécurité, même si le TCO n’est pas l’essentiel, c’est un maillon de la chaine de sécurité. L’installation des TCO avait coûté 1 millions d’€ à l’époque, on enlève un outil, tout en augmentant les zones, et en réduisant le personnel.

Nous posons encore une fois la question, où est la cohérence dans le management ?

[SFE] Petites brèves concernant notre activité

De côté

Petites brèves concernant notre activité…

Les derniers événements démontrent que notre ASBL est un réel donneur d’alerte. Fidèle à notre devise informer juste, nos interventions ont réveillés certaines consciences.

Un petit exemple, il y’a eu une divergence d’avis entre deux ministres, celui de tutelle S.N.C.B et celui gérant l’organe de sécurité (S.S.I.C.F). Nos interpellations se sont avérées payantes.

Nos têtes pensantes ont demandé à l’E.R.A (agence européenne pour l’intégration des réseaux ferroviaires) qui a aussi la sécurité dans ses attributions, de statuer sur le cas spécifique belge. La Suisse, est l’autre pays à avoir plusieurs langues officielles en son sein, mais chez eux c’est réglé.

Revenons à l’E.R.A, et bien cette agence ne souhaite pas se positionner, laissant à l’état belge le soin de régler cet épineux problème. Nous venons d’apprendre qu’un projet de loi modifiant à nouveau la loi sur le code ferroviaire a été présenté au parlement en décembre 2016, ceci explique sans doute le point précédent. Pour nous c’est une évidence, à notre tour nous allons interpeller l’E.R.A sur le sujet, cette agence est établie en France, cela nous facilite la tâche.

Sommes-nous trop ambitieux ? Une petite phrase résume la nôtre : « l’ambition, c’est pour se distinguer des autres » (tirée de la montagne de l’âme).

Nous poursuivons notre travail concernant l’accident de Mons, le dernier rapport fait par notre expert Léopold Scaillet vient d’être distribué à toutes les parties concernées.

Nous venons de prendre connaissance du dossier répressif de l’accident de St Georges de 2016, une première analyse vient d’être faite. Très prochainement il y’ aura contact avec l’avocat de la défense afin de trouver la meilleure argumentation possible.

Pour en terminer, nous nous associons au mouvement opposé à la mesure dite du « one man car ». Une aberration de plus en termes de sécurité, preuve s’il en est que celle-ci n’est plus une priorité !!!

Communication SFE    janvier 2017

 

[DH] Grave mépris de la sécurité à Forest Formation !!

Notre administrateur Daniel Saey nous livre quelques mots dans cet article …

L’A.S.B.L SFE plus que jamais sollicitée pour des problèmes au niveau de la sécurité.

N’hésitez pas à nous faire part de ce que vous voyez ou vivez au quotidien dans le transport ferroviaire. Nous sommes la pour vous aider !

La sécurité avant TOUT !

Un chef de zone flamand insulte des agents francophones : La S.N.C.B ouvre une enquête !!